Déglingué (Capucin) Julius

06 et 07 mai 2013 : adoption de Déglingué (dit Dédé) et Julius, ensembles

dede-adoption.jpg julius-adoption.jpg

Dédé et Julius... deux chats noirs, arrivés à quelques jours d'intervalle au refuge (Dédé, fin septembre, et Julius, début octobre), avec des "défauts :

- Dédé, trouvé allongé au bord d'une route, ne bougeant pas ; après radios et scanners, il a une déformation des pattes arrières, probablement congénitale

- Julius, chaton malingre arrivé au refuge à l'âge de 5 semaines, non sevré, trop petit, trop faible pour survivre sur place, et présentant un coryza chronique

Tous les deux, à quelques jours d'intervalle, sont partis en famille d'accueil, Dédé chez Régine, et Julius chez Sandrine.

Dédé et Julius se sont remplumés, ont grandi. De temps en temps, une personne s'intéressait à l'un ou l'autre, mais sans que l'adoption ne se fasse jamais (soit la personne n'allait pas au bout de la démarche, soit les conditions d'accueil dans leur future famille ne convenaient pas).

Et le temps a passé. Un mois, deux mois, six mois. Julius et Dédé ont grandi, Dédé a fêté ses un an, Julius, presqu'adulte lui aussi.

Puis, un jour, un coup de fil. Une personne qui vient de perdre son chat noir, Ebène. Elle explique qu'elle ne souhaite pas le remplacer, mais que, pour que sa mort ne soit pas vaine, elle souhaitait adopter un autre chat noir, dans un refuge. Elle nous précise qu'elle a fait un tour sur le site, et qu'elle a repéré plusieurs chats. Tout d'abord, Nohar, dont l'histoire la touche. Mais ayant plusieurs autres chats, donc la plus "ancienne" avec son petit caractère, elle hésite, malgré tout. Elle nous donne les noms des autres "candidats" ayant retenu son attention : Niglou et Apocalypto, au refuge, ainsi que Dédé, et Julius, ces deux derniers en famille d'accueil. Elle souhaitait les rencontrer tous les quatre, avant de se décider. Aussi, nous lui avons proposé de venir rencontrer Dédé le soir même (c'était un vendredi), puis de passer au refuge le lendemain, faire la connaissance des deux autres pensionnaires, et pour finir, faire la connaissance de Julius le dimanche.

Elle est donc arrivée vendredi soir, avec mari et fille. Gros craquage immédiat sur Dédé, il correspondait parfaitement à ce qu'ils recherchaient. Et lui, fidèle à lui-même, adorable, câlin, joueur, ronronneur, le craquage total.

Le lendemain au refuge, gros craquage également sur le petit Niglou, une mini-peluche, tout aussi câlin que Dédé.

Enfin, dimanche, elle a également craqué sur la petite taille et la timidité de Julius. Le choix était difficile.

Dimanche matin, nouveau coup de fil : elle confirmait le gros craquage pour Dédé, précisant qu'il était quasi certain qu'ils l'adopteraient, elle et son mari ayant craqué sur lui, et éventuellement, qu'ils envisageaient une double adoption…

Dimanche soir, après avoir vu Julius, un nouveau mail : le choix se confirmait : c'était Dédé… et Julius !!!!!!!!!!!

Nous rêvions d'une double adoption pour Dédé et Julius, ayant un peu une histoire "commune", nous en rêvions, sans trop espérer (deux chats noirs, avec "défaut", quelle idée), et ils l'ont fait !

Julius est arrivé dans sa nouvelle famille lundi dernier, et Dédé, mardi. Exceptionnellement, nous leur avons proposé de partir sur une période d'adaptation, avant de valider l'adoption. En effet, ayant eux-mêmes déjà 8 chats, et un petit chien, il fallait être certain que le courant passe entre eux, et qu'ils s'adaptent bien, car il n'est pas toujours évident d'intégrer un groupe de poilus.

L'essai a été concluant, toute la troupe s'entend bien, et les deux adoptions ont été validées.

Dédé et Julius vivront donc en maison, avec 8 autres chats comme compagnons de jeux, un chien, une petite fille pour les câliner, et un jardin, où ils pourront se dégourdir les pattes une fois en confiance.

Merci, merci Marie pour cette très belle double adoption, merci à tous les trois. Et merci à vos poilus de les avoir acceptés si vite.

 


Le 04 octobre 2013, nous avons eu des nouvelles des deux compères :

"Bonjour Régine

Quelques nouvelles de Capucin.

Pas grand-chose de nouveau à vous signaler : il va bien, il sort régulièrement mais aime aussi rester à la maison avec nous, il vient toujours se promener avec nous et côté sociabilisation avec les autres chats, c'est variable. Il fait peur à Titou et je ne pense pas que cela s'améliorera un jour, lui même se fait dominer par Anouchka, la plus petite et plus jeune du groupe (un an) mais qui a un sacré caractère, avec Mimo ça dépend des jours, et avec les autres ca va plutôt bien. On verra avec le temps effectivement ...

Sinon, c'est un insatiable gourmand. On ne peut rien laisser traîner, il attaque tout, y compris les fruits. Il est toujours à l'affût de quelque chose à grignoter. Certainement une habitude prise dans la rue.

Voilà, donc globalement tout va bien. Il a une grande confiance en nous et ça contribue à aplanir les quelques petites difficultés.

Julius va très bien aussi. A la fois plus indépendant et très collant quand il a envie de câlins. Lui s'est adapté à sa nouvelle vie à 200% et rien ne le perturbe.

Ce sont tous les deux des chats très gentils qui n'ont pas mérité d'être abandonnés (aucun animal d'ailleurs).

J'espère que tout va bien de votre côté et que vous avez réussi à gérer l'afflux de chats à la SPA.

A bientôt.

Marie"

 


Le 13 mars 2014, nous avons eu des nouvelles de Déglingué et Julius :

"Bonjour à toutes les deux !

Une fois n'est pas coutume, je me permets un message commun au risque sinon de vous recontacter dans un an ! [...]

Commençons par Julius qui sous ses airs de petit chat fragile cachait une grande capacité d'adaptation et un sacré caractère. Julius a pris possession de la maison. Il a un peu grandi, forci et traverse la vie sans souci, peu perturbé d'ailleurs par les rhumes réguliers des autres chats de la famille. Super forme donc ! Il passe beaucoup de temps dehors, nous accompagne dès qu'il peut dans nos ballades dans le village. Il est très calin et vient s'imposer quand il estime que nous ne lui avons pas accordé assez de temps. Sa place favorite est le tapis noir du salon sous la table basse avec lequel on le confond complètement. C'est toujours rigolo de voir tout d'un coup surgir deux yeux ou une langue rose du tapis alors qu'on n'avait pas du tout vu Julius.
Je disais sacré caractère car Julius a bien pris sa place dans la maison en s'amusant avec certains chats et avec le chien, en en évitant d'autres, ou en chassant les autres. Trois chats ont ainsi émigré .....

Lulu, petite chatte peureuse qui n'a pas supporté les assauts répétés de ce voyou noir, qui essaie régulièrement de revenir mais qu'il continue à chasser dès qu'elle apparaît sur la terrasse. Elle a visiblement trouvé à manger ailleurs car elle semble bien portante. Nous la voyons régulièrement car elle se ballade dans le quartier.
Titou, notre doyenne que nous allons récupérer au bout de la rue et qui ne se résout plus à rentrer seule à la maison.
Et enfin Capucin .... et oui, Julius a chassé Capucin. Je vous vois bondir Régine mais pas d'inquiétude, Capucin va très bien.

Capucin s'est trouvé une deuxième famille tout près de chez nous. Il a bien choisi et nous a permis de faire connaissance de personnes adorables. Un couple d'environ 55/60 ans qui n'avait plus eu le coeur de reprendre un chat depuis le décès du leur l'année dernière. L'arrivée de Capucin chez eux a été un vrai bonheur d'autant que le Monsieur avait toujours rêvé d'un chat noir. Capucin évolue totalement à son aise dans ce nouvel environnement et s'entend très bien avec la petite fille qui vient régulièrement pendant les vacances. Capucin ayant trouvé un équilibre comme cela, nous avons accepté qu'ils le nourrissent et l'accueillent. De notre côté, Capucin vient nous voir très régulièrement pour simplement dire bonjour et chercher un complément de croquettes ce qui me permet de continuer à le voir et le câliner. J'aurais été désolée du contraire car je me suis bien attachée à lui. Il continue aussi, quand Julius n'est pas là, à nous accompagner dans nos promenades et à courir après le chien ;-)
Ce n'est pas du tout ce que j'avais envisagé quand nous l'avons adopté mais il est visiblement heureux comme ça. Sa condition de "chat unique et gâté" lui convient mieux qu'une famille nombreuse. Je suis aussi rassurée par le fait qu'il revienne régulièrement. Il a sa place chez nous, notre porte lui est toujours ouverte et il le sait, c'est une bonne chose. Et puis il n'est pas si loin, sa nouvelle maison est à 50 mètres !

Voilà, beaucoup de changement ces quelques mois dans notre famille avec et sans poils !

Je vous laisse sur ces quelques nouvelles qui je l'espère vous rassureront sur le bien être de vos protégés.

Marie"

 
retour haut de page
Retour haut de page
 

22 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. Isabelle 08/08/2013

L'histoire de Julius et Dédé est touchante et superbement bien présentée par la narratrice du site ! Les chats de couleur noire sont tout autant attachants, et parfois même plus, que ceux à la robe blanche, marbrée, rousse, bicolore etc... CQFD

2. Nathalie E. (site web) 17/05/2013

je me réjouis pour ces 2 loulous qui me plaisaient bien à moi aussi , mais moi aussi j'ai déjà 8 chats dont 7 viennent de la SPA de Saverne et j'espèrais que quelqu'un craque sur ces 2 là ; les 2 ensemble , c'est encore mieux !! merci pour eux ; cela libère des places en FA

3. ANNE-SOPHIE 16/05/2013

Merci infiniment pour cette très très belle double adoption et de leur offrir!!! Vivement les premières photos!!!!!

Ajouter un commentaire
 

Vous pouvez envoyer les nouvelles de vos petits protégés directement sur l'adresse mail du refuge : spasaverne67@yahoo.fr ou sur l'adresse du webmaster : Gribouille_rk@hotmail.com