Alaskia

23 juin 2020 : adoption d'Alaskia !!!!

Alaskiagrosplan

 

Alaskia... notre plus ancienne pensionnaire au refuge (ancienne en temps de présence), a trouvé sa famille, enfin !!!!

Alaskia était arrivée au refuge en juin 2019, à l'âge de 8 ans, ramenée avec d'autres chats errants. Elle a passé l'été au refuge, perchée dans les poutres, se mettant hors de portée systématiquement. Les personnes la voyaient, admirant son magnifique pelage blanc, mais son côté craintif les freinait à chaque fois, la demoiselle ne se montrant pas spécialement coopérative.

Fin octobre, Alaskia est partie en accueil chez l'une de nos anciennes adoptantes pour se détendre, avec peut-être une adoption au bout. Toutefois début janvier, cette dernière nous appelé, Alaskia ne mangeant plus, semblant avoir des douleurs à la bouche. Nous l'avons récupérée et après visite chez le vétérinaire, elle a subit une extraction dentaire.

De retour en chatterie, Alaskia s'est toutefois un peu détendue, et notamment depuis le confinement. Moins de chats au refuge, moins de passages de personnes en chatterie, elle ne se réfugiait plus dans les poutres, se nichant plutôt dans les dodos disposés un peu partout, et sur les arbres à chats. Et les jours ont passé, le refuge s'est vidé peu à peu, sans toujours aucun contact pour elle.

Sur sa fiche, nous avions noté ceci : "Elle semble même s'être résignée à ne pas être choisie, parce qu'elle est craintive, parce qu'elle n'est plus de première jeunesse, et c'est ainsi qu'elle voit partir les autres chats plus sociables qu'elle vers leurs nouveaux foyers, alors qu'elle rêve secrètement de connaître le même sort qu'eux, mais n'arrive pas à surmonter sa crainte de l'humain... Un environnement calme, sans jeunes enfants, avec des personnes présentes mais ne cherchant pas à s'imposer et acceptant simplement de partager le même espace qu'elle sans pour autant la forcer au contact, c'est ce dont elle a besoin pour se poser, se rassurer, et peut-être enfin, faire confiance."

Début mai, un contact par mail, un couple qui s'intéresse à elle : vivant dans une ancienne ferme de 140 m2, avec un grand jardin et un espace important derrière la maison, ayant déjà adopté plusieurs animaux en refuge, ainsi qu'un chat sorti des rues de Mayotte. Venant de perdre un de leur chat borgne, et même s'ils en avaient encore trois autres, ainsi que deux chiens, ils souhaitaient apporter un réconfort à un chat. Patients et attentifs avant tout au bien-être de l'animal, ils avaient également les moyens financiers pour assumer un chat de plus. Ils ont souhaité faire la connaissance d'Alaskia, se disant que leur amour des animaux et leur extrême patience viendront peut-être à bout de sa timidité.

Alaskia n'est pas forcément fan des autres chats (elle les tolère s'ils la laissent tranquille), mais l'espace étant grand et largement suffisant pour qu'elle trouve sa place dans cette famille, un rendez-vous a été proposé au couple, pour qu'ils viennent faire la connaissance d'Alaskia, puis qu'ils se donnent le temps de la réflexion. Il ne s'agit pas d'une adoption "facile", et nous avons estimé qu'un temps de réflexion était nécessaire, le but n'étant pas qu'Alaskia revienne une nouvelle fois au refuge.

Le couple est donc venu faire la connaissance d'Alaskia, le 09 mai. Ils ont pu l'approcher, la caresser très furtivement (mademoiselle est gourmande, et ils l'ont appâtée avec des friandises^^). Puis, sont repartis pour réfléchir. Très vite, ils nous ont recontacté, souhaitant tenter l'aventure et offrir une vie de famille à Alaskia. 

Du fait de la présence des chats et des chiens, seul "point" qui pouvait peut-être être un frein à l'adaptation d'Alaskia, nous leur avons alors proposé d'établir un contrat accueil-adoption sur 3 mois, une sorte de contrat à l'essai (nous ne le faisons que rarement, et uniquement pour certaines adoptions spécifiques, car le but n'est pas de prendre un animal à l'essai et de le ramener s'il ne convient pas...), pour voir si la demoiselle allait se détendre et s'adapter à sa future nouvelle vie.

Alaskia est donc partie avec sa famille d'accueil, et peut-être future famille adoptive, le 15 mai dernier. Nous avons eu des nouvelles très régulièrement, Alaskia se posant petit à petit, d'abord dans une pièce, puis au bout de 15 jours, sortant petit à petit de sa pièce refuge pour découvrir la maison. Prenant ses marques au fil des jours, appréciant le confort des lits, des fauteuils, se laissant approcher de très près jusqu'à sentir les doigts (sans cracher). Même si elle ne se laisse toujours pas caresser, le chemin parcouru en quelques semaines est déjà énorme pour cette minette.

Nous leur avons demandé, il y a quelques jours, au vu de l'évolution positive d'Alaskia, s'ils souhaitaient d'ores et déjà concrétiser l'adoption, ou s'ils préféraient attendre encore. Ils ont souhaité concrétiser, aller au bout de leur choix, et offrir une famille à Alaskia.

Nous le disons souvent, nous avons une politique d'adoption au refuge qui tient compte en priorité des besoins de nos pensionnaires, préférant prendre le temps de trouver "la" famille adéquate pour chacun d'eux, plutôt que de faire de nombreuses adoptions, du "chiffre", privilégiant la quantité à la qualité. Nous nous heurtons parfois à des critiques sur nos choix, notamment quand nous refusons de séparer des chats ou chatons, souhaitant des doubles adoptions, ou quand nous avons des exigences particulières (nous refusons par exemple l'adoption d'un chat très vif et habitué à l'extérieur, en appartement) et nous nous heurtons alors à des incompréhensions.

Mais cette adoption nous met du baume au coeur, et nous conforte dans nos choix, dans notre façon de gérer les adoptions. Même si certaines adoptions sont plus délicates que d'autres, et qu'il serait facile de se laisser tenter et de faire des adoptions plus rapides sans forcément remplir tous les critères, cette adoption nous montre que notre fonctionnement est le bon, le plus adapté pour permettre à chacun de nos petits pensionnaires de trouver la famille qu'il leur faut.

Alaskia a trouvé sa famille, sa famille pour la vie ! Une famille patiente, où elle pourra s'épanouir et progresser à son rythme, sans crainte de ne pas correspondre à ce qu'on attend d'elle, le but de cette famille étant simplement de la rendre heureuse. Merci, merci beaucoup, merci pour Alaskia.

 
retour haut de page
Retour haut de page
 

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire