Lamartine Verdi

1er mai 2015 : adoptions de Lamartine et Verdi

Lamartinegrosplan2 Verdigrosplan2

Une dame est venue au refuge ce jeudi, après avoir visité notre site internet. Elle souhaitait donner une nouvelle chance d'être heureux à un de nos pensionnaires. Sur le site, elle avait repéré le SOS pour Charlotte, et s'est donc présentée pour faire sa connaissance.

Toutefois, nous avions déjà une proposition sérieuse pour Charlotte, et après discussion avec la dame, nous avons préféré l'orienter vers d'autres de nos protégés, Charlotte n'étant pas forcément la minette qui correspondait le mieux, et elle-même n'était pas contre une adoption, voire même une double adoption.

Nous lui avons présenté Emeraude, mais également Verdi, et la si timide Lamartine. Puis, nos pensionnaires en quarantaine. Madame est ensuite repartie, souhaitant encore réfléchir.

Revenue ce vendredi, nous avons rediscuté avec elle de son projet d'éventuelle double adoption. Au refuge, elle avait eu un petit faible pour Verdi, craquant pour sa gentillesse, Verdi trop discret pour venir chercher de lui-même les câlins mais en demandant et en redemandant quand on s'intéressait à lui. Verdi étant un chat sociable avec les autres chats, nous lui avons alors suggéré comme compagne de route la si timide Lamartine. Cette dernière, arrivée au refuge très craintive et méfiante envers l'humain, a beaucoup progressé au fil du temps, et se laissait caresser à présent. Toutefois, il lui fallait malgré tout une famille avec beaucoup de patience, et de préférence un chat sociable pour l'aider à progresser plus vite. En adoptant Verdi avec Lamartine, Madame faisait d'une pierre deux coups : se faire plaisir en adoptant un chat qu'elle pourrait facilement câliner, et donner la chance à un peureux qui n'attire pas vraiment, ne sachant pas se mettre en avant.

Les papiers ont été faits, Lamartine et Verdi mis en caisse de transport (non sans mal pour Lamartine qui ne comprenait pas que c'était un départ vers une nouvelle vie pour elle), et Madame est partie avec ses deux protégés.

Merci beaucoup pour cette belle double adoption !

 


Le 10 septembre 2015, nous avons eu les premières nouvelles de Lamartine et Verdi :

"Bonjour,

Voilà un peu plus de 4 mois que Verdi et Lamartine sont entrés dans le foyer. Ça se passe plutôt bien entre eux, tant qu'ils devaient rester à l'intérieur, ils leurs arrivaient de faire un peu de catch sur le lit le soir, mais depuis qu'ils sortent c'est terminé.

Verdi est un chat très nerveux et angoissé, d'ailleurs j'avais droit à un pipi ou un marquage urinaire sur le canapé tous les matins, mais depuis un certain temps ça s'est calmé. Par contre depuis 10 jours j'ai récupéré un autre chat (que je connaissais déjà et dont le maître a dû se séparer), et donc son stress et son angoisse ont largement ressurgis. J'espère que ça passera dès qu'il aura l'habitude du nouveau chat.

Sinon Lamartine a très bien évoluée, elle se laisse caresser facilement mais ne vient pas spontanément pour en réclamer, sauf quand c'est l'heure du repas, grimpe sur le lit pour la nuit, elle est assez câline. Je n'arrive toujours pas à la porter, elle se débat presque plus, mais aucun succès pour l'instant. Elle a un poil super doux, d'ailleurs je l'appelle "ma toute douce". Elle aussi a du mal avec le nouveau chat, mais comme on dit, il faut leur laisser du temps.

Voilà en gros ce que je peux dire de ces deux p'tits amours, qui, aujourd'hui, sont trois…

Bonne journée.

Cordialement.

Diane" 

 


Le 17 février 2016, nous avons eu des nouvelles et photos de Lamartine et Verdi :

"Bonjour Régine,

Voilà bien longtemps que je n'ai donné de nouvelles de mes p'tits loulous, Verdi et Lamartine.

Ils vont très bien, et ils sont en pleine forme.

Verdi ou plutôt "mon petit Verdilou", passe la grande majorité de sa journée dehors. Le soir à la maison - il a mis son temps - vient se mettre sur le canapé à côté de moi sur une couverture pliée. Je peux le caresser mais pas trop longtemps, car il a encore du mal à gérer ses griffes ou ses quenottes sur mes mains. Depuis un certain temps ça va mieux à ce niveau-là, mais il lui arrive encore de se lâcher. L'arrivée du troisième chat l'avait un peu perturbé durant quelques jours, mais depuis tout est rentré dans l'ordre, surtout, il a énormément évolué. Les seuls moments où il me fait encore un pipi quelque part, c'est quand il a une grosse période de stress. Je n'ai qu'un seul regret pour l'instant, il ne ronronne toujours pas, mais je ne désespère pas.

Quand à Lamartine dite "Poupounette", elle est devenue le vrai chat d'intérieur. Je ne sais pas si c'est la période hivernal qui veut ça, mais elle passe toute la journée à la maison. Elle se prélasse sur le coussin posé sur la chaise ou dans son joli panier où elle est bien au chaud. Ce n'est que le soir qu'elle va faire un petit tour à l'extérieur avec Verdi et le troisième chat. Elle ne s'éloigne jamais trop car elle est souvent vite de retour. Elle aime se faire dorloter sur le lit le matin, c'est le petit moment privilégié entre elle et moi.

Mes trois petits z'amours viennent passer la nuit sur le lit, chacun a sa petite place et on s'endort tous ensemble.

Je joins une photo des petits sauvages…

Bonne réception.

Cordialement.

Diane"

Lamartineverdi 170216 1 Lamartineverdi 170216 2

 


Le 02 novembre 2016, après plusieurs mois de silence, nous avons réceptionné des nouvelles et photos de Lamartine et Verdi :

"Bonjour Régine,

Cela fait des mois que je n'ai pas donné de nouvelles de mes p'tits loulous, Verdi et Lamartine.

C'est incroyable ce qu'ils ont évolué tous les deux, celle qui m'étonne le plus, car je pensais que ce serait avec elle le plus dur, c'est Lamartine, la p'tite Poupounette. Qu'est-ce qu'elle est adorable, se laisse câliner avec plaisir accompagné d'un joli ronron et ne fuit plus dès que je m'approche. Elle s'est même prise au jeu de dormir sur l'appuie-tête du canapé en attendant que je m'y installe pour me rejoindre et se coucher sur une couverture. Elle ne se laisse toujours pas porter, mais j'arrive à la décoller de quelques centimètres du sol avant qu'elle ne pousse avec ses pattes arrières pour se dégager. Par contre, d'elle même, elle vient se coucher sur moi quand je suis au lit, d'abord elle pétrit avec ses pattes et ensuite elle grimpe pour se coucher sur ma poitrine et me regarder avec plein d'amour.

Quand à Verdi, lui se laisse un peu porter, mais seulement quand il l'a décidé, c'est toujours ça de pris. Il passe toujours ses journées dehors, rentre quand c'est l'heure du repas. Il reste, pour l'instant, un chat très anxieux et sensible, dès qu'il sent que quelqu'un était là qu'il ne connaît pas, il ne passe pas la porte, repart et ne revient que plus tard. Il grimpe volontier sur le lit, après un petit moment de malaxage de papattes, il vient se blottir près de moi et passer une nuit paisible. Il arrive aussi régulièrement qu'il course la Poupounette pour jouer, ils sont vraiment trop drôles.

La cohabitation entre eux et avec le troisième chat se passe très bien, même si de temps en temps il faut assister à quelques crachats et coups de pattes, mais toujours sans aucune gravité.

Voilà les dernières nouvelles de mes petits z'amours, qui sont trop gentils et tout beau, suite au prochain rendez-vous…

Cordialement.

Diane

PS : Ci-joint une photo des deux fous-fous."

Lamartine021116 Verdi021116

 


Le 29 mai 2019, nous avons réceptionné un mail nous informant d'une bien triste nouvelle : le décès de Lamartine

"Bonjour Régine,

Cela fait une éternité que je n’ai pas donné de nouvelles de mes deux amours.

Et maintenant, avec le coeur déchiré je dois annoncer le décès de Lamartine, ma p’tite Poupounette est partie rejoindre ma mère.
Elle s’est éteinte hier matin après avoir été malade seulement quelques jours, même le vétérinaire n’a pas pu déterminer la cause de son départ.

Je l’avais emmené chez le vétérinaire lundi matin, parce que tout le week-end elle a vomit et ne s’alimentait plus depuis plusieurs jours. Si vous vous souvenez, elle n’était absolument pas manipulable, je n’ai d’ailleurs jamais pu la porter à mon grand regret. J’ai eu beaucoup de mal à la mettre dans sa caisse de transport, mais ce qui fait aussi que le vétérinaire n’a pas pu l’examiner, il lui a donné une piqûre parce que d’après ce que je lui décrivais il a pensé à un problème gastrique qui aurait dû passer après 48 h. Et mardi matin, je l’ai trouvé dans un état lamentable, quasiment sans vie, j’ai tremblé de la tête aux pieds tellement j’étais en panique, le vétérinaire a donc pu l’examiner, rien au niveau des intestins, ni au niveau du foie, juste un rein qui était plus gros, mais les résultats sanguins étaient bons, la créatinine aussi du coup, pas de diabète non plus, les urines étaient bonnes également, ce qui fait que le jugement du vétérinaire lundi était bon.

Ma pauvre fifille, je souffre et pleure par le simple fait d'écrire ces lignes. J’ai autant de peine qu’à la suite du décès de ma mère il y a 9 mois.

Elle qui avait tellement bien évolué. Depuis plus d’un an elle venait se coucher sur ma poitrine le matin à mon réveil, histoire qu’on se fasse des papouilles mutuelles. Il arrivait que je doive mettre mon bras comme si je portais un bébé et elle se couchait sur le côté pour que puisse lui faire des gratouilles sur le petit ventre, quelle adorable petite soyeuse, elle avait un poil si soyeux, pas doux, vraiment soyeux. Parfois dans la nuit quand je me tournais elle venait sur moi, mais moi je voulais seulement dormir, du coup je me tournais doucement sur le côté, et elle, presque comme un animal de cirque à marcher sur quelque chose de rond, elle faisait son petit pas chassé et finir par se coucher sur mon flanc. Je suis anéantie de ne plus l’avoir à côté de moi dans le lit ou sur le canapé le soir.

Ce matin en donnant à manger aux autres chats, je me suis surprise à préparer sa gamelle et les larmes sont venues immédiatement.

Je sais que ma mère a été là pour l’accueillir là où nous irons tous, elle qui a immédiatement été en amour avec Poussele le jour où je l’ai ramené de la SPA le 1er mai 2015.

Pour l’instant en ce qui concerne Verdi, tout va bien ! Je touche du bois, il est en forme, il passe ses journées à l’extérieur, rentre le soir, en fait il a un petit rituel, il vient manger puis ressort pour revenir un peu plus tard manger et directement se coucher sur mon lit.

Il ne vient quasiment jamais se coucher sur le canapé avec moi. Par contre je n’ai jamais réussi à lui faire passer l’envie de faire pipi sur mon canapé, ce qui fait que je dois toujours le couvrir avec une couverture de survie qui est solide et un drap de bain pour ne pas le détériorer. Je ne l’ai jamais grondé pour ça, les seules fois où je l’ai chassé c’est parce que je l’ai prit sur le fait, mais sinon je l’adore et pour rien au monde je ne le donnerais, même si le pipi canapé c’est pas ce qu’il y a de plus glamour.

Je me suis tellement attachée à mes bébés qu’il va me falloir énormément de temps avant de supporter le fait de ne plus voir ma bubbele roder dans la maison, de ne plus l’avoir à mes côtés tout court.

Merci d’avoir pris le temps de lire ces lignes qui me font très mal.

Bonne fin de journée.

Diane"

Lamartine, petite minette craintive, a eu la chance de croiser votre route Diane. Elle a passé 4 années de bonheur à vos côtés, et à vous lire, on sent combien elle était aimée. Merci d'avoir été là pour elle, beaucoup de courage à vous.

 
retour haut de page
Retour haut de page
 

38 votes. Moyenne 4.89 sur 5.

Ajouter un commentaire