Gerry (Galopin) Lenzo

27 août 2016 : adoption de Gerry

Gerry 270816 6

Ayant envie d'adopter un troisième chat, le couple s'est décidé après une longue hésitation. En effet, ils avaient adoptés Liddie en 2007 au refuge alors qu'elle était chaton, et même si elle s'entendait plus ou moins avec les deux chats de la maison déjà présents, en grandissant cette dernière a mal vécu la cohabitation (les deux chats lui faisaient peur) et a préféré se choisir une autre famille, non loin de chez elle. Ils ont "retrouvé" Liddie presque par hasard grâce à son identification, cette dernière ayant été amenée chez le vétérinaire car elle était malade, et ce dernier a vu qu'elle était identifiée !

Sur place, nous leur avons présenté nos pensionnaires. C'est sur Gerry qu'ils ont finalement craqué : son profil un peu "insolent" lui permettrait, si besoin, d'avoir du répondant et de ne pas se faire dominer par les deux matous de 13 ans déjà présents.

Gerry vivra en maison et pourra sortir plus tard s'il le souhaite, une fois castré. Il aura pour compagnons de route deux chats, mais également un lapin et six poules.

Merci !

 


Nous avons eu les premières nouvelles de Gerry le 15 octobre 2016 (note du webmaster : il n'y avait pas de photos jointes au mail) :

"Bonjour à toutes et tous !

Voici enfin des nouvelles de Gerry, rebaptisé GALOPIN.

Croyez-moi, ce nouveau prénom lui va à merveille… d’ailleurs, les débuts ont été assez difficiles… Galopin a très vite trouvé ses marques dans son nouvel environnement. Après 10 jours de quarantaine, il a eu accès à toute la maison et a fait connaissance de nos deux papis de 13 ans.

A ce niveau-là, contre toute attente, tout s’est très bien passé, nos matous l’ont accueilli sans problème (mais sans joie non plus !) et la cohabitation se passe depuis plutôt bien.

Par contre, la cohabitation avec nos enfants a été beaucoup plus difficile : Galopin est un petit chaton extrêmement vif, nerveux et téméraire et du haut de ses 20 centimètres, il a réussi à terroriser nos trois enfants ! La situation était devenue telle que nous avons dû démonter les portes de la maison pour que nos enfants n’aient pas le choix de sortir de leurs chambres et de le côtoyer !!!
Cela devenant vraiment invivable, j’ai également investi dans des jouets "cannes à pêche" et dans un arbre à chat. Miracle ! Ça va mieux… les enfants ont osé jouer avec lui… mais ce n’était pas encore gagné, pas grave, on persévère et on explique aux enfants que les chefs ce sont eux et pas Galopin.

Il y a deux semaines, j’ai emmené notre filou chez le vétérinaire pour ses vaccins. Effectivement, il n’a peur de rien, du genre plutôt hyperactif. Absolument pas impressionné par le cabinet, il se promenait sur le bureau de la vétérinaire, sur son PC, et faisait son fier. Elle a rarement vu ça ! Mais sinon, c’est un chaton en très bonne forme, très tonique, qui deviendra assez grand et qui fera, selon ses dires, le caïd du quartier…

En lui expliquant un peu la situation dans laquelle nous nous trouvions, elle m’a dit que le bonhomme, bien que jeune, pouvait tout à fait sortir. Cela lui ferait le plus grand bien car il passerait ses nerfs sur les arbres, les insectes,… et que tout reviendrait doucement dans l’ordre à la maison.

Et effectivement !! Voilà deux semaines que notre chérubin rentre et sort comme il veut par la chatière et son comportement a beaucoup changé : il est devenu beaucoup plus câlin avec nous, s’est mis à ronronner comme une vieille mobylette et ne nous saute plus dessus comme un fou furieux toutes les 10 minutes (il est passé à 1 heure… !!). Nos enfants se sont réconciliés avec lui, c’est devenu un adorable petit chaton, encore très canaille (c’est son caractère après tout !) mais vraiment très sympa et nous sommes tous très heureux de l’avoir avec nous.

Je vous envoie quelques photos de notre monstre, pas évidentes à prendre, il bouge tout le temps !!!"

 


D'autres nouvelles nous sont parvenues le 24 octobre 2016 :

"Bonjour,

Rapides nouvelles de notre terreur Galopin (Gerry) qui s'est fait castrer... Tout s'est très bien passé ! Mais il était temps, il commençait à montrer de l'agressivité envers nos deux papys... Il faut maintenant un peu attendre une dizaine de jours que toutes ces hormones masculines se stabilisent et ça devrait aller un peu mieux. Il n'empêche que nous devons passer beaucoup de temps tous les jours pour le défouler, c'est loin du chat "pépère" et ronronnant à tout va ! Mais bon, vu notre rythme de vie et nos trois enfants très énergiques, je pense qu'il est bien tombé...

A bientôt."

 


Nous avons réceptionné les photos qui manquaient au premier mail de nouvelles reçues : 

Gerry 301016 1 Gerry 301016 2 Gerry 301016 3 Gerry 301016 4 Gerry 301016 5 Gerry 301016 6 Gerry 301016 7 Gerry 301016 8

 


Le 30 décembre 2016, nous avons réceptionné des nouvelles et photos de Gerry :

"Bonjour à toute l'équipe de la SPA !

Voici quelques nouvelles de la petite terreur Galopin (Gerry).

Comme vous vous en souvenez peut-être, la situation était un peu compliquée avec notre canaille qui nous (nous = adultes, enfants et chats) attaquait régulièrement et qui se retrouvait fixé à nos jambes, griffes et dents plantées. Lorsque je le portais, il me mordait à la gorge.
Après de longues discussions avec Sandrine (merci à elle pour tout le temps qu'elle nous a consacré), nous en sommes arrivés à l'hypothèse que Galopin avait été sevré beaucoup trop tôt et qu'il n'avait donc pas eu l'éducation nécessaire de sa maman (lorsque nous le prenions par la peau du coup, il était tout tendu, les pattes écartées, essayant de se retourner et de nous mordre).
Galopin n'ayant que 7 mois, nous arrivions encore à le maîtriser mais qu'en serait-il quand il aura sa taille adulte? Cela nous a beaucoup inquiété....

Bref, il fallait réagir. J'ai pris contact avec des comportementalistes, mais les prix étant onéreux et le résultat pas forcément assuré, j'ai préféré attendre un peu avant de faire appel à leurs services. Nous avons pris des mesures toutes bêtes à la maison que voici :
* j'ai déplacé l'arbre à chat: il trône désormais en plein milieu du salon là où il y a le plus de passages dans la journée. Pas forcément esthétique mais... Galopin y passe désormais un temps incroyable perché à son sommet !
* nous lui avons enlevé son collier
* le soir, la porte de notre chambre reste ouverte quelques temps : Galopin vient alors sur notre lit et s'offre une sieste douillette. Par contre, quand nous éteignons, il doit sortir car nous devons quand même dormir !
* j'ai acheté chez le vétérinaire des comprimés "anti-stress" à base de plantes que Galopin adore. 1/2 comprimé le matin et 1/2 comprimé le soir qu'il vient manger dans notre main.
* nos enfants ont fait d'énormes efforts pour ne plus lui montrer qu'il leur faisait peur.

Voici donc un mois que nous avons pris ces mesures et... les résultats sont plutôt satisfaisants ! Alors oui, il faut parfois encore s'attendre à réceptionner dans les jambes, voire sur la tête, une boule de poils, mais maintenant, les griffes ne sont plus dehors, nous faisons maintenant plus office de "tremplin"  que de "punching ball"!!!. Galopin reste (et restera sans doute) un chat très nerveux, mais on sent que parfois il essaye de se maîtriser. C'est d'ailleurs assez rigolo car lorsque nous le voyons prêt à attaquer et que nous lui disons "non, Galopin, n'y pense même pas.... non, Galopin....", on voit dans son attitude qu'il y a une bataille entre l'ange et le démon dans sa petite tête ! Et généralement, si nous, nous ne lâchons pas, il ne fait pas sa bêtise.
Il est de plus en plus câlin et nous lance même des petits "miiiiiiiii......!!!!" pour recevoir des caresses.
C'est également devenu un grand chasseur, il nous ramène presque tous les jours des petites musaraignes. Il adore jouer dans les arbres, courir sur l'herbe gelée, démonter le sapin de Noël, se cacher dans les cartons.... les photos parlent d'elles-mêmes !

En tout cas, quand je lis que certains minous sont ramenés au refuge au bout de 2 jours parce qu'ils ont craché une fois, ça me rend folle... L'adoption d'un animal n'est pas une chose à prendre à la légère et il faut savoir que cela peut parfois être compliqué : Galopin est chez nous depuis 4 mois maintenant, nous avons tous été mordus, griffés, attaqués, certaines de nos plantes vertes n'existent plus et le travail est loin d'être fini, mais avec beaucoup de patience, de persévérance et d'amour, les choses vont de mieux en mieux et nous sommes ravis de l'avoir parmi nous !

Merci encore à vous et bravo pour le travail exceptionnel que vous faites pour nos amies les bêtes.

Et bonnes fêtes de fin d'année à toute l'équipe !!!
 
Laetitia"
 

Gerry 301216 1 Gerry 301216 2 Gerry 301216 3 Gerry 301216 4 Gerry 301216 5 Gerry 301216 6 Gerry 301216 7 Gerry 301216 8 Gerry 301216 9 Gerry 301216 10 Gerry 301216 11 Gerry 301216 12 Gerry 301216 13


Le 16 mai 2017, nous avons réceptionné des nouvelles et photos de Gerry :

"Bonjour à toute l’équipe,

Voici quelques nouvelles fraîches de Galopin (Gerry) qui a fêté sa première année hier !

La petite canaille a fait des progrès énormes ; il est devenu très câlin par moments (surtout quand je travaille à l'ordinateur: un de ses petits bonheurs est de poser ses pattes sur mes épaules et d'enfouir son museau dans mon cou !), nous accueille tous les matins avec un petit « miiii » et ne nous attaque plus du tout. 

De temps en temps encore, lorsqu’il en a assez des papouilles, il va s’accrocher dents et griffes dehors à notre bras, mais il ne va pas serrer, c’est juste un avertissement. A nous alors de le comprendre et de le laisser.

Il est très attaché à mon aînée : dès qu'il l'entend se lever, il court l'attendre devant la porte de sa chambre et va l'appeler. Pareil quand elle rentre à la maison : dans les secondes qui suivent son arrivée, on peut être sûr que Galopin va apparaître !

C’est un grand chasseur mais qui a la mauvaise habitude de ramener ses proies à la maison et de les… cacher ! C’est souvent à l’odeur qu’on les retrouve dans des endroits assez insolites…!!

Plus trop de disputes non plus avec les 2 papys, ils dorment même parfois tous les trois ensemble sur les lits. 

Bref, tout se passe maintenant très bien, alors que c’était loin d’être gagné les semaines suivant son arrivée ! Voici donc encore un exemple d'une adoption où la patience et la persévérance ont permis à un chatounet de trouver un équilibre et de s'épanouir !

Merci à vous d’avoir permis cette rencontre !"

Gerry 160517 1 Gerry 160517 2 Gerry 160517 3 Gerry 160517 4 Gerry 160517 5 Gerry 160517 6 Gerry 160517 7 Gerry 160517 8

 


16 février 2019 : adoption de Lenzo

Lenzogrosplan

Après le décès de l'un de leur chat âgé, Madame a repris contact par mail avec une des bénévoles du refuge, présente à l'époque lors de l'adoption de Gerry. Celle-ci lui a suggéré de venir au refuge, et de voir sur place, sachant qu'elle serait bien conseillée et guidée.

C'est Lenzo, notre beau charmeur, qui l'a complètement fait craquer ! Difficile d'ailleurs de résister à ce doux séducteur, nous savions qu'une fois à l'adoption, il ne resterait pas longtemps au refuge.

Les papiers faits, Lenzo est parti avec sa nouvelle famille.

Lenzo vivra en maison en compagnie de deux chats, neuf poules, un hamster et une gerbille, et il pourra sortir se dégourdir les pattes à l'extérieur s'il en a envie !

Merci.

 
retour haut de page
Retour haut de page
 

28 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Vous pouvez envoyer les nouvelles de vos petits protégés directement sur l'adresse mail du refuge : spasaverne67@yahoo.fr ou sur l'adresse du webmaster : Gribouille_rk@hotmail.com